Mathilde POUCHARD, promotion 2007

Diplômée de la promotion 2007, Mathilde POUCHARD est aujourd’hui chef de projets au sein de la centrale d’achats (environ 50 salariés) de l’entreprise « Le Choix Funéraire », spécialisée dans les pompes funèbres.

« Paroles de Diplômés » vous fait découvrir son parcours.

1. Quel a été votre parcours lorsque vous étiez à l’université puis à la formation en Management International (MI) de l’Université d’Angers ?

J’ai fait un DUT « Techniques de Commercialisation » à Vannes. Par la suite, j’ai intégré l’IUP « Sciences de Gestion ». Cette formation avec la réforme LMD s’est transformée en « Master Affaires Internationales ». C’est donc tout logiquement que j’ai intégré le Master 2. J’ai choisi de me spécialiser en Marketing et Communication. C’était le domaine dans lequel je me sentais le mieux. C’est en suivant les cours que j’ai découvert que ça me plaisait plus et que j’avais sûrement beaucoup plus de facilités qu’en finance […].
En licence 3 et maîtrise –master 1, ndlr-, j’ai effectué mes stages dans l’évènementiel. En DESS –master 2, j’ai fait mon stage de 6 mois au sein de la centrale d’achats, service Communication de « PBM Développement » -anciennement Pinault Bois & Matériaux, ndlr- qui comprend des marques telles que Réseau Pro, Cardor, Panofrance…

2. Comment s’est déroulée votre intégration dans la vie active ?

Suite à ce stage de 6 mois, ils – PBM Développement, ndlr- m’ont proposé un CDD de 6 mois, en remplacement d’un congé maternité que j’ai accepté. Par la suite, ils m’ont proposé un CDI que j’ai souhaité refuser. Je suis restée 4 mois au chômage. Je suis allée à Paris chercher du travail où je n’ai pas trouvé. Je suis revenue dans la région de Dinan (22) où j’ai déposé mon CV dans des agences d’intérim et de communication.
Suite à ces démarches, j’ai été contactée par la société « Le Choix Funéraire ». Je n’imaginais pas vraiment qu’une entreprise de cette envergure soit basée ici. Cela va faire bientôt 4 ans que je suis dans cette organisation.

3. En quoi la formation MI vous a-t-elle aidée à bâtir votre projet professionnel ?

Ce qui m’a beaucoup aidé, c’est le fait d’avoir un grand éventail de connaissances. Même si je ne me suis pas spécialisée en finance, savoir comment marchait un bilan, un compte de résultat, connaître le contrôle de gestion, savoir faire des études de coûts, du reporting a été un véritable atout. J’étais capable de comprendre ces disciplines. Ce qui m’a également servi, c’est tout ce qui était stratégie, management, de pouvoir faire des études de marché et d’avoir une vision globale de l’entreprise. Ca me sert aujourd’hui pour le poste de chef de projet que j’occupe.

4. Quelle est l’activité et la spécificité de votre entreprise ?

« Le Choix Funéraire » est le 1er réseau de Pompes Funèbres et Marbrerie en France. C’est donc une enseigne nationale fonctionnant sur le système du Commerce Associé. Tous les adhérents en France sont actionnaires de la marque mais également indépendants.
La centrale d’achats dans laquelle je suis basée propose à nos adhérents des produits et services liés au domaine du funéraire : organisation d’obsèques, marbrerie funéraire, prévoyance obsèques, articles funéraires (fleurs, plaques…). Nous comptabilisons aujourd’hui 450 points de vente à travers le territoire.

5. Votre entreprise évolue-t-elle à l’international ?

Les normes et la loi ne sont pas les mêmes dans les milieux funéraires pour tous les pays. Le développement à l’international est donc un peu compliqué. Nous travaillons avec d’autres pays pour la fabrication de monuments funéraires. Nous sommes donc impactés par les mouvements internationaux de ces derniers mois.

6. La formation MI a-t-elle été un atout pour votre insertion dans la vie active ?

Etant issue de la première promotion du Master 2, le diplôme n’était pas connu et reconnu. Je ne peux donc pas dire que cela a été un véritable atout.

7. Quel a été votre évolution dans cette entreprise ?

J’ai été embauchée en tant que Chargée de communication en 2008. Je m’occupais de tout ce qui était plaquettes, flyers, journal interne… Puis avec la responsable communication, nous avons dispatché les tâches. Elle a gardé tout ce qui était Relations presse, Communication B to B. Je me suis beaucoup plus dirigée sur tout ce qui était lié au marketing opérationnel. C’est-à-dire tout ce qui est mis en place pour le lancement d’offres de produits et services.

8. En quoi consiste aujourd’hui votre mission au sein de cette entreprise ?

Depuis septembre 2011, je suis devenue chef de projets. Dans notre société, et comme dans toutes les sociétés, nous avons des projets plus ou moins importants en cours. Afin de les faire émerger, nous avons un service « projets ». Nous sommes trois personnes, plus un infographiste, et une contrôleuse de gestion.
La formation MI m’a apporté une vision de tous les secteurs d’activités : de la finance, de l’étude de budget, de la stratégie à la communication et au déploiement.
Au commencement : un projet, une idée, … Nous sommes chargés, en accord avec la direction et la stratégie de l’entreprise de le faire sortir, budgéter, faire une étude de la faisabilité, prévoir le déploiement pour tout le réseau,… Tout ce qui concerne la gestion de projets.

9. Que retenez-vous de vos années au Master Management International à l’Université d’Angers ?

Le professeur de marketing international et interculturel ! –Krista DUNIACH, ndlr- C’est une américaine ! C’est elle qui m’a donné envie de faire du marketing. Elle était passionnante.

10. Quelle valeur ajoutée considérez-vous que cette formation peut apporter aux nouveaux étudiants ?

La vision globale de l’ensemble du cursus ! L’éventail des thèmes abordés est large et permet de comprendre beaucoup de problématiques dans une société.
De plus, les semaines de stage, le suivi des professeurs, les projets professionnels distinguent cette formation de l’université classique.

Vous souhaitez contacter Mathilde POUCHARD ? Envoyez un message dans la rubrique Nous Contacter. Votre message lui sera transféré.
M’INT Alumni remercie Mathilde POUCHARD d’avoir répondu favorablement à cette invitation d’interview.

Print Shortlink